Entre octobre et avril, vient la période d’hivernage de la piscine. Quand vient l’automne et que les températures descendent à 12 et 15°C, c’est définitivement le temps de préparer votre piscine pour passer l’hiver. Inutile d’attendre trop longtemps, car le gel est susceptible d’endommager certains équipements. Pour passer l’hiver, vous aurez le choix entre deux modes opératoires. L’hivernage passif ou l’hivernage actif ont tous deux leurs avantages et inconvénients propres. Selon la nature de votre besoin, une méthode sera plus adaptée à votre situation.

L’hivernage actif

L’hivernage actif est une méthode qui consiste à laisser votre piscine tourner au ralenti. Il sera alors nécessaire de laisser le système de filtrage fonctionner au ralenti et de veiller à traiter régulièrement l’eau de la piscine. Malgré la baisse des températures, il est en effet difficile de se mettre complètement à l’abri des algues.Cette méthode vous permettra de profiter de l’esthétique de votre piscine en évitant de la couvrir d’une bâche. Pendant les chutes de neige, vous bénéficierez également de spectacles exceptionnels, notamment avec les couches de neige à la surface de l’eau. Coûtant pratiquement la même chose qu’un hivernage passif, l’hivernage actif permet également de préserver votre matériel et plein de mauvaises surprises comme les eaux vertes ou des pompes grippées.

L’hivernage passif

Cette méthode quant à elle prévoit de faire passer l’hiver à votre piscine en cessant complètement ses activités. Toute la machinerie sera alors arrêtée. Pour préserver votre eau, des précautions s’imposent cependant, notamment divers traitements. La piscine sera ensuite couverte pour lui procurer une meilleure protection.

Pour réussir votre hivernage passif, il est nécessaire de passer par plusieurs étapes. L’étape initiale est le nettoyage du bassin et des équipements de filtration, les escaliers, le fond, la ligne d’eau et la surface du bassin. La seconde étape prévoit des produits d’hivernage à ajouter dans l’eau. Certains équipements techniques devront ensuite bénéficier d’une attention particulière pour passer l’hiver, notamment par la mise en place de bouchons d’hivernage et de flotteurs d’hivernage. Finalement, le bassin sera recouvert d’une bâche d’hiver.