L’achat d’un véhicule via le web est aujourd’hui très courant grâce aux sites d’annonces, comme www.tayara.tn. Ce système permet de vendre facilement une voiture ou une moto d’occasion car la demande est très forte. Quels sont les pièges à éviter par les acheteurs ?

 La difficulté pour un acheteur est de trouver un véhicule en bon état pour un prix compétitif, et donc, de ne pas regretter son achat. Toutefois, et c’est bien regrettable, certains vendeurs ne sont pas des plus honnêtes. Il ne faut donc jamais finaliser un achat sans avoir vérifié le véhicule. Autrement dit, on n’achète pas une voiture sur Internet uniquement après avoir vu une photo et lu une annonce. Un essai s’impose. Il permettra de vérifier le bon fonctionnement du moteur et du système de refroidissement, des feux, l’état des freins et des pneumatiques par exemple. L’essai d’un véhicule d’occasion peut mettre en évidence une consommation anormale d’huile et/ou de carburant et bon nombre de défectuosités facilement décelables.

Toutefois, il peut subsister un défaut non repérable au simple essai du véhicule. C’est ce que l’on appelle le vice caché. Un vendeur peu scrupuleux n’avouera pas toujours que son véhicule a été accidenté, ce qui peut porter préjudice à l’acheteur. Il en est de même des compteurs trafiqués. De tels agissements mènent de plus en plus souvent les vendeurs malhonnêtes devant les tribunaux.

Il est un autre paramètre à ne pas négliger avant d’acheter une voiture sur les sites d’annonces : le prix. Avant de se décider pour une voiture d’occasion, il est vivement conseillé de vérifier la cote Argus que l’on peut trouver sur Internet ou dans les magazines spécialisés. Sous prétexte qu’un véhicule soit en parfait état, certains vendeurs augmentent considérablement le prix de vente. Un véhicule peut être vendu légèrement au-dessus du prix Argus s’il est réellement en parfait état et s’il affiche un nombre de kilomètres très inférieurs à la moyenne. Mais là encore, la seule parole du vendeur ne suffit pas à conclure la transaction. Un essai s’impose même pour un véhicule récent.