L’orientation scolaire doit-elle se faire par passion, par intérêt ou par besoin du marché? Si un manager d’école de commerce vous pose cette question, vous répondriez quoi? Pour certaines personnes, il semblerait facile d’y répondre. Sauf que très souvent, la réalité est toute autre.

La raison de bien étudier son marché!

Le cas le plus connu est celui de vouloir faire de sa passion un métier. D’ailleurs, c’est un très bon marché que la téléréalité a investi énormément. C’est le cas de la StarAcademy, MasterChef, Nouvelle Star, la France a un incroyable talent…

Tout le monde se laisserait bien tenter de participer à ses émissions pour faire le métier que l’on aime. Et si on faisait un bilan express des résultats obtenus grâce à ces téléréalités, on se rendrait vite compte que l’on nous vend du rêve. Rares sont les personnes, qui sont devenues célèbres ou vivent de leur talent.

Autre exemple, prenons le cas d’un joueur de football, il voudrait faire de sa passion un métier, n’est-ce pas! Et pourtant l’offre est très peu élevée par rapport à la demande, sauf si vous êtes le fils de Zinedine Zidane ou David Beckham.

Le second cas rejoint souvent la passion mais avec une base plus solide, il s’agit de choisir un métier par intérêt. Si on a la fibre management, il apparaît évident qu’on va orienter nos études en ce sens. Dans ce cas, il faut bien évaluer les besoins du marché. Est-ce que le métier dont je suis intéressé n’est pas bouché? Les études ne coûtent-elles par trop chères? N’y a t-il pas trop de concurrence dans ce secteur d’activité? Malheureusement, chaque année, il y a des diplômés, qui ne trouvent pas d’entreprise à la fin de leurs études.

Il y a deux raisons à cela :

– les études ne permettraient pas d’avoir de l’expérience à travers un stage ou un apprentissage

– le choix n’était pas bien étudié.

L’exemple le plus concret est celui de faire des études dans la comptabilité ou le secrétariat. La majorité des jeunes diplômés ne se spécialisent pas assez et font de petits jobs à la fin de leurs études en attendant de trouver l’emploi en corrélation avec leurs études.

Le troisième cas concerne celui de l’évaluation du marché. Peu de personnes le font concrètement et pourtant c’est ce qui vous permettra de réussir votre carrière professionnelle. L’idéal est bien évidemment de faire le métier que l’on aime mais aussi d’en connaître les tenants et les aboutissants du marché en question.

Le tourisme est un exemple concret.

tourisme

Dans la mesure où vous aimez voyager, le relationnel et connaître de nouvelles cultures, pourquoi pas travailler dans le tourisme?

En France, tous les voyants sont au vert pour faire carrière dans le tourisme. Selon l’OMT, la fréquentation du pays par les touristes a augmenté de 6% en 2013 par rapport à l’année 2012. Cette croissance dépasse même la moyenne internationale. Pour vous donner une idée de l’importance de ce marché, en France, il y a plus de 83 millions de touristes en France, qui dépensent plus 53 milliards de dollars.

Les opportunités sont nombreuses dans ce marché. Il y a des problématiques à résoudre comme par exemple comment faire augmenter naturellement les dépenses d’un touriste? Les encourager à visiter un lieu peu connu…

Des opportunités que vous pouvez apprendre à saisir en faisant une formation. Pour cela vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus dans ce secteur d’activité en pleine croissance.