Nous ne nous rendons pas compte parfois qu’il y a certains nomes à suivre en ce qui concerne le toit montréal pour être conforme, aussi bien sur la couverture utilisée que le permis de construction.

Les normes de toit montréal

D’abord, pour un toit montréal vous êtes engagé à mettre en place une couverture contribuant à la limitation des îlots de chaleur urbains. Quant’ aux toits terrasse ou ceux présente une pente de 16.7% maximum, la ville n’approuve que certains revêtements consistant à la toiture végétalisée, le ballast blanc, la toiture couverte d’enduit réfléchissant présentant un indice IRS de 78% minimum ou l’association de ces types de revêtement.

Si vous voulez faire des travaux de changement de toiture, que ça soit une construction ou réfection, vous aurez besoin d’un permis. Pour cela, les démarches à suivre sont les suivants :

  • Compléter un formulaire de permis avec un contrat qui met en détail le type de revêtement utilisé ainsi qu’une copie du certificat de localisation.

  • Une fois que le dossier est complet, déposer-le auprès de la division des permis et inspection à Montréal de la direction du développement du territoire et des études techniques.

  • Un frais d’étude de dossier sera demandé (environ 3$/m2)

  • Le permis sera ensuite délivré lorsque l’étude est mise au point. Il sera envoyé par le biais de la poste à l’adresse du demandeur affiché sur le formulaire.

Cependant, vous n’aurez pas besoin de ce permis en cas de réparation.

Soumission de toit montréal

Si vous envisager d’installer un toit montréal, sachez que le coût varie en fonction des matériaux utilisés, de la rivalité entre les professionnels de la toiture, des travaux à réaliser et autres caractéristiques reliés à votre propre toit comme l’accès etc. Mais ce que l’on peut dire c’est que le coût toiture à Montréal est un peu élevé comparé à d’autres pays. Toutefois, c’est aussi rentable au fil du temps car la durée de vie est plus optimisée. A nos jours, de plus en plus de maisons adoptent le toit blanc. Evidemment, c’est par le fait que ce dernier présente beaucoup d’avantages à savoir :

  • Il ne chauffe pas grâce à son coloris blanc ce qui fait que son élasticité est plus préservée contrairement à certains revêtements comme le bitume qui se dessèche facilement face à la chaleur.

  • Il contribue à la réduction de la consommation énergétique qui minimise l’utilisation des climatiseurs.