L’état de santé d’un diabétique ne lui interdit pas de ne pas voyager en avion. Il lui faut seulement prendre quelques précautions indispensables. Ainsi, il doit garder ses médicaments à portée de main. L’insuline, les seringues, les bandelettes réactives, les lancettes… doivent obligatoirement faire partie du son bagage à main. Les bagages enregistrés doivent comporter des réserves de médicaments. Une petite collation doit également accompagner le diabétique : une barre énergétique, du fromage, des craquelins, une banane… Cela est pertinent pour se parer à toute baisse de glycémie. D’autre part, on doit planifier auprès de la compagnie aérienne ses repas. Autrement, il faut préciser les repas spéciaux qu’il faut réserver aux passagers souffrant de diabètes.

Préparer l’embarquement et le voyage

Il faut bien se préparer pour le contrôle de sécurité de l’aéroport. Les mesures de sécurité dans les aéroports imposent la vérification des blancmédicaments et autres provisions. Il faut se munir des documents de santé prouvant qu’on a besoin de toujours porter sur soi l’insuline, les seringues et le système de libération d’insuline. Une ordonnance du médecin et des flacons d’insuline dans leur emballage originel pourront être utiles. Il faut aussi prévoir le décalage horaire. Les fuseaux horaires perturberont sûrement le programme de prise d’insuline et de repas. Pendant le voyage, il faut respecter l’horaire habituel de prise de repas et d’injections. Une fois arrivé, l’insuline qu’on trouve sur le lieu de destination peut être plus ou moins concentrée que celle utilisée habituellement. Il faut penser à utiliser des aiguilles appropriées à ladite concentration, sinon, la dose serait inadaptée. Dans la mesure du possible, le mieux, c’est d’user de ses propres médicaments et seringues. L’essentiel à retenir des préparatifs du voyage est de tout planifier pour ne pas se laisser distraire. A commencer par les places de parking pas cher, à l’aéroport.