Quel que soit le domaine, l’apparition d’une technologie nouvelle pose souvent quelques problèmes. Beaucoup se demande encore, avec l’arrivée des outils interactifs, comment faire le choix entre un TBI, VPI ou un écran interactif. En fonction des apports et des contraintes que peuvent apporter les TBI, une école prête à investir pourra effectuer son choix entre ces différents outils.

Maîtrise d’une technologie nouvelle

usage TBI2L’arrivée des TBI dans le monde de l’éducation est un évènement important, mais dans les faits, l’introduction d’une technologie nouvelle marque souvent quelques soucis. En premier lieu, il faut savoir que le TBI reste un peu coûteux. Il représente un réel investissement, ce qui peut freiner et même bloquer son apparition dans certaines écoles. Sans oublier que face à cet outil, les personnels enseignants se retrouvent vraiment démunis. Plusieurs énigmes se posent alors : comment l’utiliser avec efficacité ? De quelle façon le mettre réellement à profit en exploitant toutes possibilités ? Du côté des enseignants, il y a un réel manque de formation au contact de l’outil. Sans oublier qu’ils devront se former eux-mêmes avec le soutien de collègues plus expérimentés. Par contre, on remarque aussi qu’après assimilation, ces enseignants bénéficient d’un vrai gain de temps dans l’usage des TBI.

Un enseignement plus dynamique

usage TBIL’usage des TBI permet à l’enseignant de changer au mieux ses pratiques. Il gagne d’abord un temps précieux en classe : les devoirs à noter, les leçons à copier, les images à afficher… Tout est alors préparé en amont, il ne reste plus qu’à afficher au TBI. De ce fait, le temps de présence de l’enseignant peut être dédié au soutien et à l’accompagnement des élèves. Ces nouvelles technologies offrent plus de dynamisme dans une classe. On peut dire que ce support est en mouvement d’où il maintient l’attention et l’intérêt des élèves. Le tableau blanc interactif présente plusieurs aspects bénéfiques pour la motivation de chacun.