Au tout début, on la faisait cuire rôtie ou bouillie. Issue de la Cordillère des Andes en Amérique du sud où elle existe depuis 8000 ans, la pomme de terre commence à se faire connaître au 19è siècle. Elle a été destinée à nourrir les animaux pendant longtemps. Aujourd’hui, c’est un aliment très prisé, la façon de la cuire ayant connu de nombreuses améliorations. Les pommes frites connaissent notamment une certaine renommée auprès  de la jeune génération.

Les vitamines et les minéraux divers contenus dans la pomme de terre

La pomme de terre est à la fois un féculent comme les pâtes ou le riz et un légume. Elle est meilleure quand elle est cuite au four, avec  ou sans la pelure. C’est une excellente source de vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B9, C et K), mais aussi de magnésium, de potassium, de cuivre, de fer, de manganèse, de phosphore et de zinc. Celle dont la chair est bleue ou violette est riche en antioxydants. Ainsi, consommer de la pomme de terre réduit de manière considérable le vieillissement  et protège notamment des maladies cardiovasculaires, d’Alzheimer ou du cancer. Une alimentation variée et équilibrée suffit pour faire le plein d’antioxydants et c’est ainsi que la pomme de terre entre dans la composition des repas quotidiennement. Cet aliment peut être préparé de diverses manières : frites, à la vapeur, rissolées, en purée ou au four. Toute blanche, elle n’apporte pas trop de nutriments et sa propriété anti-cancer est plus faible. Par contre, quand elle se décline en bleu, jaune, rouge ou violet, elle est plus riche en antioxydants.

Les divers soins nécessaires pour bien planter la pomme de terre

La terre de plantation doit être bien préparée, car elle requiert une assez grande quantité d’éléments nutritifs. Un apport de fumier ou de compost doit être fait. De la corne broyée sera nécessaire en automne et en hiver, il s’avère indispensable de rajouter une fumure de fond. Par ailleurs, le sol doit être ameubli au croc en profondeur. Un râteau sera par la suite utile pour affiner la surface de la terre. Le plant de pomme de terre doit être protégé de la lumière quand il est en pleine croissance. Par contre, le sol doit être bien réchauffé avant que le plant ne soit mis en terre. Il faut au moins une température de 10°C et un sol bien ressuyé pour que la culture soit parfaite. Utiliser des graines ou des semences véritables de pomme de terre peut s’avérer un autre recours. C’est à la fois économique et plus pratique,  notamment dans les régions tropicales chaudes.