L'info du web accessible 24/24
L'info du web accessible 24/24

Un chien décapité, macabre découverte

Colomiers fait une nouvelle fois parler de lui concernant la cruauté envers les animaux. Acte de cruauté à Colomiers, un chien a été retrouvé décapité dans le parc. Ces derniers mois, nombreux sont les propriétaires de chiens qui ont été victimes de chien décapité. L’insécurité concernerait-elle non seulement les humains, mais aussi les animaux de compagnie ?

La tête du chien a disparu

Le mercredi 30 mars 2016, un petit chien trouvé décapité avec les viscères à l’air, derrière les buissons. La scène de crime se passe au Parc du Pigeonnier, route de Pibrac, à Colomiers, vers 11 h. C’est un promeneur qui a découvert le cadavre placé derrière un fourré. Il appelle rapidement les autorités pour qu’ils interviennent sur place. L’enquête a été ouverte et confiée aux policiers du commissariat de Colomiers. On ne sait de quelle race est ce petit chien noir. L’animal n’a pas pu être identifié, car le petit chien n’avait sur lui aucun collier ou puce, mais selon la police, cet acte de barbarie était très récent. La police est toujours à la recherche des propriétaires chien. Selon les informations, la tête du chien n’a pas été retrouvée.

parc de toulouse

La cruauté envers les animaux

Les animaux de compagnie sont souvent victimes de maltraitance ou d’acte de barbarie. En février 2014, un groupe de jeunes se sont pris à un canard qu’ils avaient extrait d’un plan d’eau et tordu le coup. Puis ils l’ont jeté le corps du canard sur la face d’un témoin. Ces jeunes ont ensuite été interpellés et présentés devant un juge des mineurs. Les espaces verts seraient-ils alors l’endroit idéal pour la réalisation d’actes de cruauté envers les animaux ? Pour quelles raisons ? Sur internet il y a même des jeunes qui posent en photos avec la tête d’un chien ou d’autres animaux. La nouvelle émue des milliers d’internautes sur les toiles, insolite chien.