Le recours à un établissement bancaire est souvent incontournable lors de l’acquisition d’un bien immobilier. Or, on peut constater quelques fluctuations, et les professionnels appliquent même des taux différents. Voici quelques astuces pour obtenir une meilleure condition.

Faites jouer la concurrence pour avoir un meilleur taux !

Certes, les banques se livrent une grande bataille pour accaparer la plus grande part de marché : fidéliser les clients et changer les prospects en clients. Ainsi, après avoir demandé quelques informations auprès de votre banque, n’hésitez pas à frapper à la porte de ses principaux concurrents. Vous pourrez dénicher des offres plus intéressantes.

Par ailleurs, ne vous limitez pas aux banques. Renseignez-vous également auprès des organismes de crédits. Confrontez ensuite les offres et vous verrez laquelle est la plus rentable. Cependant, ne négligez point le service des courtiers en crédit immobilier. Ce sont des experts qui disposent d’un grand réseau et qui peuvent vous proposer un meilleur taux.

Négociez l’assurance

Lors d’un prêt immobilier, une assurance décès, invalidité, incapacité du travail ou DIIT à 100% est indispensable. C’est une garantie pour les banques qu’en cas d’accident ou de sinistre, le client sera toujours capable d’acquitter les mensualités. Pour les époux, chacun d’entre eux devra souscrire une assurance 100% chacun, ce qui fera en somme 200%. Or, avec un peu de négociation, il est tout à fait possible de demander une assurance de 50-50 pour minimiser les dépenses. D’ailleurs, le client peut se tourner vers d’autres assureurs qui proposent les mêmes garanties, si leurs tarifs sont plus attrayants. Cette option vous permettra d’économiser une grosse somme, notamment pour les jeunes en bonne santé de moins de 35 ans.

Demandez une remise sur les frais de dossier

Pour les salariés, les dossiers sont faciles à traiter, si la totalité des rémunérations est virée à la banque. Le tarif normal se situe entre 300 et 500 euros. Cependant, le coût peut vite se gonfler et atteindre les 800 euros. Dans ce cas, négociez le tarif et demandez une ristourne !!! Toutefois, si vous passez par un courtier, vous n’aurez pas à payer de frais de dossier.

Mais il est bon à savoir que la banque exige un apport personnel et ne finance jamais un projet à 100%. Pour s’assurer d’obtenir un crédit au meilleur taux, montrez à votre banquier que vous êtes capable de payer les mensualités et que vous avez des sources financières stables. En bref, il serait plus facile pour un salarié à contrat à durée indéterminée de souscrire un prêt que pour celui en possession d’un CDD.