Face à un problème financier, on est souvent contraint de vendre notre bien immobilier ou alors de procéder à un crédit hypothécaire. Or, cela ne se révèle pas  comme étant une meilleure alternative et c’est dernier temps, la tendance est à la vente à réméré. On vous donne alors tous les détails concernant cette opération immobilière en vous faisant part des protagonistes qui entrent en jeu.

Le cédant temporaire

Dans le cadre d’une vente à réméré immobilier, le vendeur se met donc à la place du cédant temporaire. Il se charge alors de trouver un bon investisseur et de pouvoir lui convaincre avec des arguments forts les avantages de cette vente à réméré. D’ailleurs, on sait tous l’intérêt de ceci aussi bien pour un investisseur que pour le vendeur. Bref, le cédant temporaire se doit donc d’être précis lors de la rédaction du contrat en incluant ainsi sa faculté de rachat du bien. Il aura droit donc à une part d’occupation de son bien sous forme de loyer et pourra d’autant plus reprendre le bien qu’il a vendu à l’acquéreur.

L’acquéreur

Dans la plupart du temps, l’acquéreur est ici un investisseur qui va profitera d’un investissement rentable jusqu’à la fin du contrat de vente à réméré immobilier lequel pouvant s’étendre jusqu’à 5 ans. L’investisseur perçoit donc un revenu mensuel stable avec l’indemnité d’occupation du cédant temporaire. Ce dernier pourra donc continuer à loger dans son bien jusqu’au terme et selon les conditions mentionnées dans le contrat. S’il s’agit uniquement d’un versement de loyer, le cédant ne payera donc que la valeur de son investissement. Par ailleurs, même si l’investissement se révèle être de courte durée, l’acquéreur profitera quand même d’un large bénéfice. En revanche, au moment du rachat du bien, le cédant pourra recevoir une prime.A noter au passage également que celui qui achètera le bien peut être une personne physique ou morale.

Le notaire

Le notaire joue un rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acquéreur et supervisera toutes les actions effectuées par le cédant mais il peut aussi conseiller son client tout au long de cette étape. Il faut donc préciser que les notaires défendent toujours en premier lieu l’intérêt de leur client et il faudra normalement deux notaires au moment de la signature du contrat. En d’autre terme, le contrat d’une vente à réméré immobilier doit être légalement approuvé par un notaire. Lui seul jugera donc bon de sa conformité. Ceci s’occupera de plus de la transaction immobilière du cédant et de le placer dans un compte bloqué jusqu’à la durée du contrat.