Si vous avez décidé d’adopter l’électrolyse au sel pour le traitement de l’eau de votre piscine, vous savez sans doute qu’on ne peut pas utiliser n’importe quel sel. Quels sont donc les critères qu’il faut vérifier avant de faire son achat ?

Le traitement de piscine au sel

Qu’il s’agisse d’une piscine personnelle ou à caractère professionnel, le traitement de l’eau est une opération essentielle qui doit se faire régulièrement. Et parmi les différentes méthodes utilisées, le traitement au sel se trouve très apprécié pour les nombreux avantages qu’il présente au long terme.

La société Medisel qui possède une large gamme de produits dédiés à la piscine propose un sel pour piscine spécialement dédié à l’électrolyse. Mais avant d’en parler, expliquons en quelques phrases le fonctionnement du traitement au sel de l’eau de piscine. Il s’agit d’une méthode basée sur la transformation du sel en hypochlorite de sodium grâce à un appareil appelé l’électrolyseur.

Cette machine dispose de plaques polarisées qui créent un courant de basse tension au passage de l’eau salée (sel ajouté), ce qui permet de transformer le sel en hypochlorite de sodium. Ce désinfectant chloré se dissout dans l’eau de piscine en ion hypochlorite et en acide hypochloreux qui est également appelé chlore actif. C’est lui qui agit pour détruire bactéries et résidus et ainsi désinfecter l’eau.

Les caractéristiques du sel pour piscine

Le sel de piscine n’est pas un sel ordinaire, c’est pourquoi d’ailleurs il faut se diriger vers un vendeur professionnel comme Médisel. C’est un sel de qualité supérieure, distingué par une très haute pureté chimique et un grand raffinement.

La pureté chimique est définie par une teneur en chlorure de sodium supérieure à 99,9 % et par une concertation réduite en calcium et en magnésium. Pour s’assurer qu’un sel de piscine est vraiment de haute qualité, il faut que celui-ci ait la norme NF EN 16401 élaborée et appliquée depuis le 23 novembre 2013.

En plus de vérifier que la teneur en NaCl est bien supérieure à 99,4% (qualité minimale A), la norme détermine des concentrations maximales pour les métaux lourds présents dans le sel et garantit qu’aucun antimottant n’a été ajouté. Cet additif est à l’origine des taches sur les revêtements du bassin.

Peut-on utiliser un sel ordinaire ?

Comme expliqué avant, le sel pour piscine doit remplir certains critères de qualité afin d’assurer le bon traitement de l’eau de piscine. L’utilisation d’un sel ordinaire comme le sel de mer ou le sel de table est déconseillée pour plusieurs raisons.

Pour commencer, la pureté chimique d’un sel ordinaire n’est pas très haute et les concentrations en calcium et en magnésium ne sont pas contrôlées. Les métaux lourds comme le cuir et le fer sont aussi présents, parfois en grandes quantités. Or ces métaux sont à l’origine des taches sur les revêtements du bassin et causent aussi la réduction de la durée de vie des électrodes, ce qui rend le procédé de l’électrolyse moins efficace. Un sel ordinaire peut également contenir un agent antimottant.

C’est le cas du sel de table auquel on ajoute l’antimottant pour éviter la recristallisation du sel et prolonger le stockage. Mais l’utilisation d’un sel pour piscine ne devrait pas poser de problèmes, puisqu’il est facile de trouver des sels de piscine pas chers chez Médisel qui est présente sur le marché depuis plusieurs années.

Le traitement de piscine au sel qui permet d’obtenir une eau agréable sans produits chimiques, qui ne cause donc pas d’irritations à la peau et aux yeux. C’est en plus une méthode naturelle, écologique et peu coûteuse sur la durée.