L’utilisation du pistolet peinture ne faiblit pas, bien au contraire. Ce qui a naturellement poussé les fabricants à lancer d’autres modèles. Comme chaque modèle dispose de spécificités, il est important de connaître les modèles avant de faire un bon choix. C’est d’ailleurs ce détail qui nous a guidé dans la rédaction de cet article.

Le pistolet peinture électrique

Ce modèle de pistolet peinture se distingue par la facilité qu’on a à l’utiliser. L’alimentation électrique peut vite devenir un inconvénient si la surface à peindre se trouve éloignée de la prise électrique (ce qui contraindra à l’emploi de rallonges).

On distingue deux types de pistolets peinture électriques :

–         Ceux à haute pression

–         Et ceux à basse pression.

Les modèles à haute pression disposent d’une puissance de pression qui va des 50 bars et peut atteindre les 200 bars. L’avantage du modèle haute pression est qu’il permet de peindre assez rapidement. Et en plus, le rendu homogène est également au rendez-vous. Le revers de la médaille se situe au niveau de la fréquence d’utilisation : les pistolets peintures électriques ne conviennent qu’à des utilisations occasionnelles ou à des travaux de faible intensité.

Le pistolet peinture à air comprimé

Ce modèle de pistolet peinture se caractérise par la basse pression de pulvérisation. Cette dernière est estimée à 10 bars. L’avantage avec ce genre de pistolet peinture est la précision avec laquelle il permet d’obtenir de belles finitions. Un autre de ses points forts réside dans sa capacité à pouvoir couvrir de larges surfaces tout en étant connecté à un réservoir de moyenne taille.

Dans cette famille de pistolet peinture à air comprimé, deux modèles sont particulièrement plébiscités :

–         Le modèle à succion

–         Et celui à gravité.

Les modèles de pistolet peinture à succion sont plus employés pour les peintures ayant une assez forte densité de corps. Tandis que les modèles à gravité conviennent beaucoup plus pour des peintures disposant d’une densité de corps assez faible. Se tromper de modèle et utiliser par exemple un pistolet à gravité avec une peinture de grande densité pourraient causer des dommages à la buse.

Le pistolet peinture HPLV

Ce modèle hybride est apprécié en raison de ses performances qui allient grand volume de diffusion et basse pression de pulvérisation. Il est plus prisé par les professionnels de l’industrie. Si vous n’avez pas de travaux de grande envergure à mener (telle qu’une maison entière à repeindre), on ne saurait trop vous conseiller l’achat de ce modèle.

Comment s’entretiennent-ils ?

Quel que soit le modèle de pistolet peinture, l’entretien est obligatoire. De ce fait, une fois qu’on a arrêté de presser sur la gâchette, il faut immédiatement procéder au nettoyage complet du pistolet peinture. Un nettoyage aussi immédiat évitera que la peinture ne sèche à l’intérieur du dispositif, ce qui pourrait causer des dommages et ainsi entraver le bon fonctionnement à l’avenir.

Selon le type de peinture utilisée, on aura besoin soit d’eau, soit de dissolvant pour nettoyer tout le mécanisme interne.