Sur la frontière séparant  les Etats-Unis et le Mexique, on a récemment incarcéré plus de 50 000 immigrants. Sur ce site, vous pourrez retrouver des news sur l’immigration US et rester informé.

Le nouvel ordre du président américain

Depuis quelque temps, précisément, à partir du mois de mai, le président Donald Trump a privilégié un engagement sur des poursuites contre les immigrants illégaux. Il a également ordonné à ce que l’on sépare les familles qui franchissent illégalement la frontière. Les enfants seront donc séparés de leurs parents.

Par ailleurs, cette année, on a pu constater que les arrestations à la frontière sont plus  nombreuses par rapport à celles effectuées en mai 2017 qui atteignaient les 160 %. Dans la majorité des cas, les immigrants sont composé de familles et de mineurs sans accompagnement. Soit, ils viennent du Honduras, soit du Guatemala. A cause de la violence endémique qui ne cesse de s’accumuler, on retrouve même des personnes venant du Salvador cherchant à obtenir un asile aux Etats-Unis.

Renforcement des contrôles  au niveau des frontières

Au début du mois d’avril, le président américain a fait déployer des militaires de la Garde nationale pour augmenter la sécurité de la frontière. Cela peut directement expliquer que l’administration Trump se concentre actuellement dans la reconstitution de l’Etat de droit. Toutefois, la désintégration des passeurs et des cartels nécessite une mobilisation des ressources, de manière continue et avec un effort de plusieurs mois. Cette affirmation vient précisément du porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure appelé Tyler Houlton.

En ce qui concerne la politique migratoire de l’année 2017, le président Donald Trump s’applaudit de la décroissance appréciable de l’immigration illégale. Cette baisse considérable a eu lieu au cours des 8 premiers mois de son mandat. Par contre, Trump est devenu intolérant suite à l’augmentation des  chiffres en moi de mai. C’est justement la raison qui l’a poussé à prendre des mesures très strictes concernant le franchissement illégal de la frontière américaine. Toutes personnes qui pratiquent cette irrégularité seront poursuivies.

L’intervention de l’ONU dans cette politique

Le mardi 5 juin, le Haut-Commissariat de l’ONU a épinglé la politique de tolérance zéro de Washington. Constatant que celle-ci affiche une importante violation des droits de l’enfant, le HCDH a donné l’ordre à ce que l’administration américaine mette un terme à la détention de mineurs. Il a également exigé l’arrêt de la criminalisation de l’immigration illégale.