ven. Oct 18th, 2019

Ideelogique

L'info du net accessible 24/24

Les éléments à connaître pour devenir chauffeur VTC

5 min read

Pour vous qui rêvez de devenir chauffeur VTC, sachez qu’il existe quelques étapes à respecter pour pouvoir intégrer la profession. En effet, l’exercice de cette activité requiert une certaine connaissance, et surtout une compétence accrue du domaine de transport routier de personnes. Et il ne suffit pas de disposer d’un permis de conduire et d’une voiture bien équipée pour être exploitant VTC Fontainebleau. Il est aussi important d’être un chauffeur qualifié et de connaître tous les règlements qui régissent le métier. Les conditions d’installation et d’exploitation devront être maîtrisées, comme l’aptitude professionnelle ; la formation continue ; la réservation préalable obligatoire ; l’honorabilité et qualité du service. Ainsi, de la formation à l’immatriculation de votre véhicule, retrouvez tous les détails dans cet article pour que vous deveniez un chauffeur VTC Fontainebleau en toute connaissance de cause.

La voiture

Pour exercer en tant qu’exploitant VTC, il faudra disposer d’une voiture adéquate à l’activité. Selon les règlementations, le véhicule de transport avec chauffeur doit avoir au moins 4 places, et au plus 9 avec chauffeur inclus. Il doit également dater de moins de 6 ans, à l’exception des voitures de collection. Les dimensions minimales hors-tout devront obligatoirement être de 4,50 m x 1,70 m, et le véhicule doit avoir au moins 4 portes. Enfin, la puissance nette du moteur doit être supérieure ou égale à 84 kW. Néanmoins, il est à noter que ces conditions ne s’appliquent pas aux voitures hybrides et aux véhicules électriques. Aussi, si vous décidez de travailler au sein d’une entreprise spécialisée de VTC Fontainebleau, vous n’aurez pas à avoir une voiture. La société vous en procurera et vous serez dans ce cas un salarié. Quoi qu’il en soit, une voiture utilisée comme VTC doit être soumise à un contrôle technique annuel. Et ce contrôle va permettre la souscription d’une assurance automobile qui est obligatoire pour tout exploitant VTC Fontainebleau. Ainsi, que vous travailliez à titre particulier ou pour une société, il faudra toujours s’assurer de la souscription de la voiture à une assurance automobile.

La formation de VTC

L’exercice de la profession de VTC Fontainebleau exige certaines capacités et une connaissance suffisante des caractéristiques du métier. Vous devrez alors suivre une formation professionnelle de 250 heures environ dans un centre agréé. A l’issue de cette formation, vous devrez pouvoir maitriser le code de la route ; la règlementation spécifique aux VTC ; la gestion de la clientèle à bord comme les conflits, offrir une prestation de qualité, assurer le confort, etc. ; ainsi que l’histoire et la géographie de votre département. La formation s’alternera en théorie et en pratique, et après, vous aurez à passer un examen pour obtenir la carte professionnelle VTC. Cette carte professionnelle va alors certifier votre appartenance à la profession.

Dans certains centres, vous aurez aussi la possibilité d’apprendre une langue étrangère, notamment l’anglais. Bien qu’il s’agisse d’une option facultative, connaître une autre langue vous permettra de faciliter la communication dans le cas où vous aurez à transporter des clients étrangers. Ils pourront, d’autant plus, apprécier la qualité de votre prestation. En ce qui concerne les frais de la formation, ils peuvent varier en fonction du centre choisi. Mais en général, le prix oscille entre 2 000 à 4 000 euros selon le nombre d’aspirants et l’emplacement du centre. Dans certains cas, il est possible d’avoir une aide financière pour le paiement du coût de la formation. Pour cela, il faudra consulter l’employeur, Pôle Emploi ou la mission locale. En même temps, vous pourrez aussi connaître le montant de l’aide qui vous sera attribué.

Les caractéristiques pratiques de la formation

Comme mentionné plus haut, la formation professionnelle pour devenir chauffeur de VTC Fontainebleau doit être dispensée par un centre agréé, et sa durée doit être au minimum 250 heures. Le but de la formation est de préparer le postulant à devenir un chauffeur professionnel et compétent dans le domaine. C’est aussi un moyen de préparer le candidat à affronter les futures conditions de travail qui l’attend. L’aide financière qui vous sera attribuée pour payer les frais de la formation peut venir de votre employeur si vous êtes un salarié. Sinon, Pôle emploi peut participer de 40 à 80 % ; ou la mission locale si vous avez moins de 26 ans. Et après avoir effectué la formation, vous devrez aussi suivre une autre formation continue tous les 5 ans, pendant l’exercice du métier.

Le statut

Lorsque vous obtenez votre carte professionnelle et avant que vous exerciez en tant qu’exploitant VTC, vous devrez choisir votre statut juridique. Entre autres, vous pouvez choisir de devenir chauffeur VTC indépendant, et dans ce cas, vous devrez procéder à l’immatriculation auprès du Ministère des transports. Cela est important pour la déclaration de la création de votre société. Vous pourrez aussi être chauffeur VTC salarié, c’est-à-dire que vous devrez travailler pour une entreprise de VTC Fontainebleau. Vous n’aurez donc pas à effectuer ces actions. La société s’en chargera à votre place, d’autant que toute entreprise de VTC doit obligatoirement être immatriculée.

L’immatriculation au Ministère des transports

L’immatriculation auprès des Ministères des transports n’est nécessaire que si vous travaillez en tant qu’indépendant. Si vous êtes salarié au sein d’une société de VTC Fontainebleau, il n’y a pas besoin de procéder à cette étape puisque l’entreprise est déjà immatriculée. En principe, pour vous immatriculer, il faudra compter environ 170 euros, et l’immatriculation est valable pendant 5 ans. La procédure est simple, il suffit de remplir un formulaire d’inscription que vous trouverez sur le site officiel du ministère. Et vous devriez faire parvenir les pièces justificatives exigées par courrier avec le formulaire. Au bout de 1 mois, vous devrez recevoir une réponse avec un macaron MEDDE ou Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Vous aurez alors à coller ce macaron sur votre véhicule comme attestation de l’immatriculation, et pour informer les clients et les autorités de votre conformité.

Les nouvelles règlementations

L’exercice de l’activité de VTC est règlementé par des lois, et les règlementations connaissent des évolutions au fil des années. D’abord, tout exploitant VTC ne doit jamais prendre des clients dans les rues ou à la volée. Il existe un système de réservation simple et rapide à effectuer sur une plateforme dédiée pour les clients. Aussi, la formation et l’immatriculation restent toujours obligatoires pour devenir chauffeur VTC Fontainebleau. Mais depuis 2016, tous les aspirants doivent également passer un examen pour valider l’obtention de la carte professionnelle.

Laisser un commentaire