L’orthophoniste désigne un thérapeute qui assure la prévention et le traitement des troubles de la communication écrite et/ou orale. Généralement, il prend en charge les enfants, mais aussi des adultes qui ont des troubles du langage des suites d’une opération, d’accidents cérébraux ou autres. Etre orthophoniste repose sur trois qualités essentielles : avoir de la patience, un sens de l’écoute et une excellente élocution. Ce métier comptabilise jusqu’à 96 % de femmes. Le métier d’orthophoniste dispose d’une grande diversité de lieux de travail comme la fonction publique, le secteur privé ou le libéral.

orthp...Profession libérale

Les orthophonistes libérales se comptent près de 80 % des professionnelles. La rémunération d’un orthophoniste change selon l’activité, la notoriété, le lieu d’exercice, la spécialisation et le coût des honoraires. Dans le milieu libéral, le revenu moyen, à temps complet, est d’environ 2 300 euros par mois. L’orthophoniste libéral doit être disponible quotidiennement. Il doit maîtriser la concordance du rythme scolaire des enfants et des horaires de travail des parents. Un orthophoniste libéral facture ses consultations en honoraires. L’orthophoniste peut pratiquer des dépassements d’honoraires, qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et la mutuelle. Le patient doit les payer.

Comment devenir orthophoniste ?

Pour devenir orthophoniste, il faut détenir un certificat de capacité d’orthophoniste ou CCO. Il se prépare en 5 ans, l’équivalent d’un master, dans un centre de formation relié à une UFR de médecine. Au menu des matières à apprendre, l’anatomie, la physique acoustique, la phonation, la linguistique et la psychologie. La sélection sur concours est très rigoureuse pour n’engager que 5 à 10 % de reçus. Et pour le concours, il faut avoir un baccalauréat toutes séries ou un diplôme équivalent. Avant de faire le concours d’entrée, nombreux sont les candidats qui suivent une préparation payante d’un an.