1 Star (1 votes, moyenne: 1,00 sur 1)
Loading...
44 vues

La qualité de l’air à l’intérieur de votre habitation


La qualité de l’air à l’intérieur de notre maison est devenue une préoccupation importante qui intéresse plusieurs personnes. En fait, il y a deux formes de pollutions de l’air : la pollution de l’atmosphère et la pollution de l’air intérieur. Donc, la pollution de l’air ne se limite pas à l’extérieur, même chez nous on peut respirer de l’air contaminé qui pourrait nuire à notre santé. Pour être en bonne santé et avoir bonne mine, il est préférable de respirer un air frais et propre.

La mauvaise qualité de l’air à l’intérieur nuit à la santé

Respirer l’air pur est essentiel pour la santé de l’être humain. Or, l’air dans nos habitations n’est pas toujours aussi sain qu’on le pense. En fait, les activités quotidiennes telles que cuisiner, prendre une douche, fumer, utiliser les désinfectants, les produits ménagers… contaminent l’air, surtout si la maison ne dispose pas de ventilation mécanique ou bien naturelle. On peut confirmer qu’une mauvaise qualité d’air dans votre espace intérieur provoque des effets négatifs sur votre santé. Cette pollution peut engendrer des maladies respiratoires comme la bronchite chronique, les irritations des voies respiratoires… En général, les enfants, les personnes âgées et malades sont les plus affectés par ces maladies chroniques. Sans oublier les femmes enceintes qui sont trop sensibles à la pollution de l’air. Une mauvaise qualité de l’air à des conséquences négatives sur la santé de la mère et de son bébé.


Des solutions pratiques pour surmonter le problème de contamination de l’air

L’aération de votre espace intérieur est une solution primordiale pour respirer un air frais et propre. Il est indispensable d’ouvrir les fenêtres au moins deux fois par jour pour purifier l’air. De cette manière, vous faites circuler l’air en évacuant l’air pollué. C’est très important aussi de tester la qualité de l’air dans votre habitation. En faisant un test d’air, vous pouvez prévenir et diminuer les risques d’attraper des maladies respiratoires chroniques. En fait, il faut prendre des précautions pour éviter au maximum les difficultés, mieux vaut prévenir que guérir. Il est indispensable de lutter contre l’humidité de l’air intérieur pour diminuer le développement des moisissures. N’hésitez pas à entretenir vos appareils électroménagers parce qu’ils peuvent engendrer la pollution de l’air intérieur. Nettoyez régulièrement les systèmes d’aération, les appareils de cuisson, le système de climatisation… Le bon fonctionnement de ces appareils diminue la pollution de votre logement.

Le tabac : principal polluant de l’air d’intérieur

La qualité de l’air à l’intérieur est plus mauvaise que celle de l’air intérieur surtout quand la fumée du tabac se présente dans votre logement. Même en ouvrant la porte et les fenêtres, les composants de la fumée toxique restent dans l’air. En fait, la fumée du tabac est la source la plus dangereuse qui pollue l’air de l’intérieur puisque ses composants sont toxiques. En fumant à l’intérieur de votre habitation, ses composants peuvent être absorbés par les moquettes, les rideaux, les tissus et continuent à être diffusés dans l’atmosphère. Si vous testez la qualité de l’air vous trouverez certainement un résultat inquiétant. Les conséquences peuvent être graves sur la santé de toute la famille, ça peut engendrer des problèmes respiratoires et cardio-vasculaires. La solution idéale est de fumer à l’extérieur de la maison pour éviter les risques de contamination de l’air.