L'info du web accessible 24/24
L'info du web accessible 24/24
placements privilégier en 2022

Quels placements privilégier en 2022 ? notre avis sur lembrege-capital.com

En janvier 2020, la situation mondiale future était encore complètement imprévisible. En quelques semaines des économies nationales se sont mises au ralenti, le commerce mondial s’est effondré, personne ne s’y attendait. Aujourd’hui, une grande partie de l’économie fonctionne de nouveau, il reste certes une part importante d’imprévisible mais celui-ci est pris en compte par les acteurs de la société. Oui, la crise que nous avons vécu nous a démontré que des cygnes noirs peuvent apparaître, et déstabiliser des édifices séculiers sans que personne ne les ait vus venir.

N’importe quelle stratégie d’entreprise prend désormais en compte le facteur imprévisible, l’inattendu. Évidemment, ce facteur est difficile à appréhender, même impossible à cerner complètement mais il doit être pris en compte. Il en est de même pour la gestion de patrimoine. Il n’est plus possible de fonctionner sur des idées-reçues, il faut analyser la situation pour mieux la comprendre et être toujours capable de réagir. Mais alors, que faire de son patrimoine ? Existe-t-il des secteurs à ne plus privilégier ? Faut-il déplacer ses actifs, transférer son argent ? Qu’est-ce que la prochaine crise nous réserve et qui touchera-t-elle ?

Tant de questions que se posent les investisseurs actuels, où investir son argent ?

L’immobilier est de plus en plus privilégié par le marché francophone. Les ménages y voient une promesse de stabilité et une protection contre les crises. Avec pour preuve le fait que l’immobilier a survécu au coronavirus. Les marchés peuvent s’emballer et s’effondrer tandis que la pierre reste car elle existe. Mais cela n’empêche pas le marché de l’immobilier de gonfler jusqu’à former des bulles. Après tout, l’immobilier est un secteur comme un autre, il n’est pas immunisé contre toute forme de crise, souvenez-vous de 2008 aux Etats-Unis, c’était aussi une crise de l’immobilier. C’est d’ailleurs le phénomène que l’on peut discerner aujourd’hui. De nombreux ménages se sont tournés et continuent d’aller vers l’immobilier pour sécuriser leur épargne, les prix montent, ajoutez à cela le retour de la location de courte-durée avec la réouverture des frontières et donc le tourisme, et les prix atteignent des niveaux démesurés. Certaines villes ont atteint des paliers de prix au mètre carré qui ne représentent plus la valeur de leur bien. Acheter aujourd’hui c’est donc risquer un dégonflement de la bulle ce qui annulerait l’espoir de faire une plus-value ou, pire, un éclatement de la bulle. Regardez la Chine et son géant Evergrande. Ce dernier possède des centaines de millions de mètres carrés de terrains immobiliers mais est en défaut de paiement. Finalement, l’immobilier n’est peut-être pas la meilleure solution aujourd’hui. Par ailleurs, investir dans l’immobilier c’est accepter d’y investir non seulement son argent mais aussi une grande partie de son temps. Les transactions immobilières demandent beaucoup de démarches administratives et une gestion régulière des actifs loués.

La grande mode est alors à l’investissement dans les marchés financiers. Alors que les ménages américains s’y étaient mis il y a déjà quelques années grâce au développement d’applications rendant accessible l’obtention des données et la prise d’ordre sur les marchés financiers, les ménages francophones s’approprient cette stratégie d’investissement. Par ailleurs, les résultats sont très souvent au rendez-vous car les capitalisations boursières ont explosé depuis 2020. Cela signifie donc une promesse de plus-values plus importantes mais aussi des dividendes plus intéressants. Les différentes bourses ont grossi depuis l’annonce des mesures d’aide aux entreprises demandées par la crise du coronavirus alors qu’il n’y a pas véritablement de valeur supplémentaire créée. Encore une fois, une certaine bulle se forme. Celle-ci ne risque cependant pas d’éclater, le phénomène de l’inflation la corrigera. Cela signifie que les plus-values que vous espérez faire seront annulées par l’augmentation des prix et donc la baisse du pouvoir d’achat. Une action achetée aujourd’hui, même si sa valeur boursière augmente, aura, d’ici quelques années, la même valeur réelle. La valeur nominale n’est pas le pouvoir d’achat. Elle ne représente donc pas le patrimoine. Il faut donc faire très attention avec les marchés financiers actuels. L’épargne y est plus risquée que nulle autre forme d’épargne.

Investir dans l’or pour sécuriser ses actifs

Investir dans l’or ne se limite pas à conserver les vieux bijoux de sa grand-mère. Aujourd’hui, les solutions de commerce et de conservation de l’or se multiplient et permettent à tout un chacun de s’en procurer pour bénéficier de ses avantages financiers. En effet, l’or bénéficie d’un avantage que les autres n’ont pas, sa stabilité. Oui l’or est stable car la quantité d’or disponible ne dépend pas d’entreprises comme sur les marchés financiers ou l’immobilier ni de gouvernements comme pour la masse monétaire en circulation dans l’économie aujourd’hui. La production de l’or est stable, son prix est stable. Certes l’or ne vous promet pas de faire une plus-value de 100% en une année ni de dégager des revenus mensuels. L’or vous garantit seulement de retrouver toute votre épargne au moment que vous désirez. C’est tout mais c’est le seul actif à avoir une telle promesse. Aucun autre actif ne peut se targuer d’être aussi sûr, de ne souffrir aucune crise. Il est donc aujourd’hui possible d’échanger de l’or sur différentes plateformes en ligne comme Lembrege-capital.com ou encore aucoffre.com. Le premier site a l’avantage de vous proposer un suivi personnalisé sans aucun frais ni démarche administrative. Vous pouvez donc entrer rapidement sur le marché des métaux précieux. Grâce à la disponibilité des fonds, vous pouvez réaliser toutes vos opérations depuis votre ordinateur et confier votre or à jvca-patrimoine.com qui se charge de le conserver en sécurité dans une zone franche en Suisse.

 

De nombreuses options d’investissement financier sont donc disponibles aujourd’hui. L’or semble être la plus intéressante car elle apporte la sécurité de la stabilité qui n’est garantie nulle part ailleurs, sauf peut-être dans le livret A où la perte est assurée avec un taux inférieur à l’inflation en vigueur.