allés de baobabMadagascar est une île qui se trouve dans l’océan Indien. Le peuple qui habite à ce merveilleux pays est appelé « Malagasy ». C’est une ancienne colonie française, elle a eu son indépendance le 26 juin 1960. On peut la considérer comme un pays en voie de développement. C’est un pays qui a une histoire, des traditions, des coutumes particulières. Autrefois, on l’a appelé « île verte », cependant, à cause de la pratique des feux de brousse « le tavy », actuellement, on l’appelle l’« île rouge ». Cette île a une forte attraction touristique avec ses belles plages, ces monuments historiques, ces faunes et flores. Il est normal que nombreuses touristes y viennent chaque année.

La maison traditionnelle malagasy dans les hauts plateaux

En général, la maison traditionnelle malagasy dépend des régions où l’on se trouve. Sur les hauts plateaux, nous avons des maisons traditionnelles en brique. D’après les maison traditionnelle malagasyhistoriens, les Malagasy étaient prudents par rapport à sa sécurité. Les maisons comportent un étage. La nuit, ils montent à l’étage pour dormir et la journée, au rez-de-chaussée. Cette nécessité de se défendre contre les cambrioleurs s’explique par l’utilisation des briques. Les maisons à Madagascar sont typiquement hautes et étroites. La maison a une forme rectangulaire ou une forme carrée. Elle subit une légère modification au début de la colonisation sous l’influence européenne. On a constaté que la varangue, le rez-de-chaussée et l’étage sont agencés avec un escalier à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Avec cette amélioration, elle possède deux ou trois pièces au rez-de-chaussée et deux à trois étages de plus.

La case malagasy : trano falafa

trano falafaC’est un type de maison traditionnelle dans les villages de la côte est de Madagascar. Ce sont des maisons végétales fabriquées à partir du ravinala. Ce dernier est aussi appelé « arbre du voyageur ». Son nom scientifique est le Ravelana Madagascariensis. Du tronc de celui-ci sont tirées des planches souples et légères. Lorsqu’il sera séché, les grosses tiges des feuilles que l’on appelle « falafa » seront rassemblées pour former les murs et les cloisons. Voilà la raison de son appellation « trano falafa », car, la structure va être recouverte de « falafa » séché. . Ce type de maison de monde est vraiment particulier. Il distingue Madagascar des autres pays de l’océan Indien et du monde entier.