De tous les modèles de pompe à eau, la pompe immergée fait sans aucun doute partie des plus réputés. Beaucoup de points forts sont à noter et ces derniers plaident en sa faveur. Mais quels sont ces points forts ? À travers cet article, nous avons tenté de répondre à cette question tout en y ajoutant quelques conseils d’utilisation pour garantir votre sécurité.

Qu’est-ce qu’elle a de mieux ?

La pompe à eau immergée tire son épingle du jeu grâce à certaines qualités.

La principale qualité est la profondeur à laquelle une pompe immergée est capable d’exercer pleinement son rôle : pas moins de huit mètres. Ce qui en fait un outil adéquat pour l’exploitation des puits de grande profondeur.

Ensuite, l’atout suivant fait partie de ses caractéristiques physiques. Elle a été conçue de manière à être parfaitement étanche. C’est d’ailleurs cette étanchéité qui permet à ce qu’elle puisse être placée dans l’eau, voire au fond. Cette situation entraîne un autre avantage que les autres modèles de pompe à eau n’ont pas : elle s’amorce toute seule. C’est grâce à la pression de l’eau qui l’entoure que cela est rendu possible.

D’autres points forts peuvent être mis en valeur. Les pompes immergées sont silencieuses, enfin presque. En réalité, elles font du bruit comme toutes les autres pompes, mais comme elle est plongée dans l’eau, cette dernière aspire tous les sons et toutes les vibrations qui découlent du pompage.

Et enfin, on peut terminer par l’absence totale de surchauffe de son moteur. Lorsque celui-ci se met à un peu trop chauffer, l’eau entourant la pompe et celle présente à l’intérieur le refroidissent aussitôt. Ce qui permet à la pompe immergée d’avoir un entretien facile à opérer ainsi qu’une longue durée de vie.

Quelques conseils à ne pas négliger !!!

Parce que l’eau et l’électricité peuvent être mortelles, une fois mises ensemble, les règles de sécurité fournies par la notice doivent être respectées à la lettre. Ensuite, il faut penser à une protection thermique pour le réseau électrique sur lequel la pompe immergée sera branchée. C’est pour éviter que le moteur de la pompe immergée ne se grille instantanément en cas de blocage, par exemple.

L’entretien doit se faire au moins une fois dans l’année. À cette occasion, il faut simplement faire sortir la pompe immergée et la nettoyer de fonds en comble. Quel que soit le genre d’intervention à mener sur la pompe immergée (entretien ou simple contrôle), il faut toujours débrancher le dispositif ou couper l’alimentation électrique.

Le clapet anti-retour permet d’éviter les désamorçages inattendus de la pompe immergée. C’est toujours une bonne chose d’en placer un sur la canalisation de sortie.