Qui n’a jamais rêvé de devenir rentier et de ne plus travailler ? Quand on devient rentier grâce à la bourse, on vit des rentes de manière pérenne. Le fond est déposé et son rendement permet de toucher largement des profits suffisants. Il est en effet envisageable d’abandonner une activité rémunératrice lorsque la somme requise à l’investissement dans la bourse est rassemblée.

Cependant, une liberté financière pareille nécessite un grand investissement et un large sens d’anticipation. Mais en combien de temps cela va réussir ?

Un rentier dans le domaine de la bourse : définition

Un rentier en bourse désigne en général une personne qui touche un revenu de manière périodique. Cela nécessite une forte capitalisation d’un bien ou d’une somme d’argent. Dans le cas d’un placement par exemple, le rendement du fond peut s’avérer déjà important pour assurer la subvention des besoins au quotidien.

Un rentier vit principalement de toutes les rentes qu’il a pu tirer de son patrimoine financier ou immobilier. En d’autres termes, les retraites perçues par les anciens salariés ne sont pas considérées comme étant des rentes. Cela fait seulement partie du droit acquis octroyé par l’Etat après tant d’années d’exercice. Toutefois, les retraites par capitalisation sont en général déposées sur le marché de la bourse et sont assimilées à des rentes.

De nombreuses options de financement peuvent être appliquées pour devenir rentier en bourse. En termes de placement, il est d’usage de constater les actions, le contrat assurance-vie, le compte à terme, etc. Mais avant toute chose, la première condition à respecter consiste à bien placer le  capital.

Devenir rentier : se fixer des objectifs est essentiel

Un investisseur qui désire devenir rentier en bourse un jour, en l’espace de quelques années doit être amené à mettre en place un projet bien étudié. Cela demande pourtant une stratégie caractérisée de plusieurs objectifs cohérents avec le plan adopté.

En ce qui concerne des recettes, le futur rentier en bourse a la possibilité de déterminer le degré de la somme qu’il souhaite toucher. En moyen d’une source de rémunération stable capable de combler toutes les dépenses courantes, l’investisseur possède une marge de manœuvre d’autofinancement.

Un fond sécurisé permet en effet d’éviter le cas des moins-values notamment lors de la défaillance du marché immobilier ou boursier. De la même façon, le capital doit être réservé contre toute situation plus ou moins incertaine (fiscalité, inflation, etc).

En faisant preuve de vigilance et de prudence, un rentier bourse aura une forte chance de percevoir un revenu convenable durant le reste de son existence.

Opter pour l’investissement locatif pour devenir rentier seulement en quelques années

Cela consiste essentiellement à acquérir un bien immobilier à un prix réduit et de le louer pour rembourser le prêt tous les mois. L’achat dans le neuf peut s’avérer une bonne idée pour pouvoir profiter du système de défiscalisation. Pourtant, les maisons neuves coûtent parfois des milles et des cents à cause de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Dans le cas inverse, l’acquisition d’un logement de seconde main requiert l’accomplissement d’un certain nombre de travaux de rénovation. Des dépenses supplémentaires sont en effet à prévoir ce qui demande encore du temps pour devenir rentier dans le monde de la bourse.