maisonL’isolation par l’extérieur est une opération consistant à poser un manteau isolant sur un bâtiment afin d’éviter les pertes d’énergie. Elle peut être utilisée dans le cadre d’une nouvelle construction ou pour une rénovation impliquant par exemple un ravalement de façade. Chaque commune ayant sa règlementation, mieux vaut consulter les règles d’urbanisme en vigueur avant de se lancer dans de pareils travaux. Avantages et inconvénients de l’isolation thermique.

 

Les plus de l’isolation extérieure

Une bonne isolation thermique par l’extérieur permet d’accroître la performance thermique globale du logement, tout en gardant le même espace habitable et la décoration existante. Dans le cadre de travaux de ravalement de façade, l’isolation extérieure est une bonne solution complémentaire. De plus, la consommation d’énergie est réduite de façon significative et les façades acquièrent un aspect plus moderne.

Quelques points faibles

Tout d’abord, une isolation extérieure modifie inévitablement l’aspect général du bâtiment nécessitant par exemple la création d’une toiture complémentaire. D’un autre côté, l’opération aura pour conséquence d’augmenter le coefficient d’occupation au sol sur la parcelle. Par ailleurs, tous les bâtiments ne peuvent pas recevoir des travaux d’isolation par l’extérieur. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de consulter les règles d’urbanisme de sa commune et d’obtenir l’autorisation des architectes des Bâtiments de France avant de démarrer les travaux. Autre inconvénient de l’isolation extérieure : elle ne permet pas d’améliorer le pont thermique entre la façade et les combles. S’agissant des prix, ce type d’isolation revient plus cher qu’une isolation par l’intérieur.