Les réseaux virtuels privés sont utilisés au quotidien par de plus en plus de monde. Mais tous ces usages sont-ils légaux ? La réponse est évidemment non, avec des lois plus ou moins flexibles selon le pays d’où provient le VPN et celui où on l’utilise.

Fonctionnement de la législation des VPN

La législation du VPN diffère d’un pays à l’autre, avec des pays comme la France qui autorisent ce service et d’autres comme la Russie et la Chine qui l’interdisent officiellement. Mais ce n’est pas parce qu’un VPN est légal que vous pouvez l’utiliser n’importe comment. Simplement parlé, il ne faut pas utiliser le réseau virtuel privé pour des activités illégales. Ce sont les mêmes activités interdites par la loi comme le téléchargement des torrents, la vente de médicaments et l’exploitation des fichiers protégés par les droits d’auteur. Il y a bien des directions qui contrôlent ceci et des sanctions appliquées. C’est d’ailleurs un point à vérifier quand vous voulez choisir le meilleur vpn. Les grands noms sur le marché appliquent la politique de non-conservation des logs, ce qui permet d’éviter les problèmes avec la loi.

 

Les pays dans lesquels les VPN sont légaux

Vous le comprenez donc, même dans les pays où les VPN sont légaux, il ne faut pas les utiliser pour faire des activités frauduleuses ou interdites. C’est le cas dans beaucoup de pays dont la France où des réglementations existent à ce sujet. C’est le cas aussi aux États-Unis, mais les fournisseurs basés dans ce pays sont soumis au Patriot Act. Ils peuvent donc être obligés à fournir les données des utilisateurs si les autorités le leur demandent. On note que dans beaucoup de pays, il n’y a pas de loi qui régit l’utilisation des VPN. Ces derniers sont donc considérés légaux.

 

Les pays qui interdisent l’utilisation du VPN

C’est connu que la Chine et la Russe interdisent l’utilisation des VPN, mais ce ne sont pas les seuls pays à le faire. On cite l’Irak, les Émirats arabes unis, la Turquie, Iran et la Corée du Nord. Les amendes en cas d’infraction peuvent être très lourdes, parfois accompagnées d’emprisonnement s’il y a question d’activités frauduleuses ou criminelles. Cela dit, les particuliers qui se limitent à des usages communs rencontrent rarement des problèmes. Mais il vaut mieux être vigilant.

 

Les utilisations communes et sûres d’un VPN

Quelles sont donc les utilisations légales d’un VPN ? Vous pouvez en profiter sans problème pour protéger votre vie privée en cachant votre adresse IP et sécuriser des données sensibles surtout dans un cadre professionnel. Vous pouvez l’utiliser pour sécuriser une connexion sur WiFi public ou un réseau que vous utilisez temporairement en déplacement. L’activation du VPN est également recommandée quand vous utilisez des services VoIP qui sont très exposés à l’espionnage. Si vous cherchez un produit spécifique ou comparez les offres, passer par un VPN vous évitera le ciblage qui peut mettre en avant certaines offres et gonfler les prix.

 

Le VPN peut résoudre plusieurs de vos problématiques sur le web et rendre votre navigation plus flexible et moins limitée. L’important est de bien choisir votre fournisseur.